Dites les jeunes, vous ne marcheriez pas pour la justice?

Dites les jeunes, vous ne marcheriez pas pour la justice?
Pxhere.

Si les magistrats et les avocats belges pouvaient envoyer leurs enfants dans la rue, ils le feraient sans hésiter une seconde. Ils rédigeraient même les slogans : « L’indépendance de la justice en danger », « Citoyens égaux devant la loi, mon œil », « Pensions alimentaires, revenez dans deux ans », « Les procès en cour d’assises aux calendes grecques »… Car les magistrats et les avocats belges ne savent plus à qui dire leur détresse, réduits à crier dans les journaux et sur la place publique car «  il n’y a pas d’écoute  » du monde politique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct