Vimizim: De Block refuse de payer «un prix inacceptable»

©D.R
©D.R

Le fabricant du médicament Vimizim menace d’arrêter le traitement d’une fillette atteinte du syndrome de Morquio, une maladie rare. La firme négocie déjà depuis des années avec les autorités pour obtenir le remboursement du médicament mais n’est pas prête à en faire baisser le prix à un niveau acceptable. Les experts en médicaments parlent d’un prix demandé jusqu’à cinq fois supérieur à la valeur estimée. « Ils nous utilisent pour mettre la pression sur les autorités. » C’est en ces termes que les parents de la jeune patiente en question ont exprimé leurs doutes à la presse en décembre dernier. Durant les négociations sur le remboursement avec les autorités, la firme a décidé en avril dernier d’offrir le traitement gratuitement à deux jeunes patients dans notre pays. Elle n’est cependant pas disposée à en baisser le prix et menace en outre à présent d’arrêter le traitement gratuit pour les jeunes bénéficiaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct