Eros Center : plus d’un quart de million d’euros perdu par la Ville de Seraing

Abandonné, le projet d’Eros Center fait toujours parlé de lui à Seraing.
Abandonné, le projet d’Eros Center fait toujours parlé de lui à Seraing. - Michel Tonneau

Le plus vieux métier du monde fait encore parler de lui à Seraing tant pour sa moralité que pour l’aspect financier qui en découle. Sexe et rentabilité vont de paire. Il y a de cela trois semaines, une administratrice de l’ASBL GECES, Alexandra Paparelli, annonçait la fin du projet de construction d’un Eros Center à Seraing. Après huit années de travail et de rémunération, la gestionnaire du projet a annoncé la fin de celui-ci et la dissolution prochaine de l’association.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct