«Un échec aussi dans la capitale»

Et à Bruxelles ? Pascal Delwit fournit des éléments de contexte : « La N-VA avait soigneusement préparé les élections communales à Bruxelles. Il s’agissait de faire du scrutin local un tremplin vers 2019 dans l’espoir de pouvoir s’y imposer dans le rôle linguistique néerlandophone de la majorité et, possiblement, de bloquer la Région de Bruxelles-Capitale. Pour ce faire, la N-VA n’a guère fait dans l’originalité. Le parti avait tout simplement imité l’approche du Vlaams Blok aux élections régionales de 1999 et 2004 : une diffusion massive d’un toutes-boîtes axé sur le supposé laxisme dans la région et un message complètement centré sur les thématiques ethnocentriques et Law and Order. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct