Maître de cérémonie des Magritte, un exercice de funambule

«
Le plus important, selon Charlie Dupont, c’est de partir de soi-même, de son univers, de sa vérité d’artiste.
»
« Le plus important, selon Charlie Dupont, c’est de partir de soi-même, de son univers, de sa vérité d’artiste. »

Ce samedi soir, Alex Vizorek sera le cinquième artiste de l’histoire des Magritte à enfiler le costume de maître de cérémonie, alias MC. Il succède à Helena Noguerra (2011-2012), Fabrizio Rongione (2013-2014-2018), Charlie Dupont (2015-2016) et Anne-Pascale Clairembourg (2017).

Si ce job d’un soir prend la lumière et vous assure durant deux bonnes heures une impressionnante exposition médiatique, c’est aussi un travail de funambule, risqué, casse-gueule, sinon ingrat. Une maladresse en direct, et le monde des ricaneurs vous tombe dessus, avec la complicité de réseaux sociaux, toujours friands dès qu’il est question de bad buzz. Une réputation peut se faire ou se défaire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct