Presse-Justice: les procureurs généraux instaurent la censure

Des «
dispositions particulièrement inquiétantes
», selon Martine Simonis, secrétaire générale de l’AJP. © Pierre-Yves Thienpont.
Des « dispositions particulièrement inquiétantes », selon Martine Simonis, secrétaire générale de l’AJP. © Pierre-Yves Thienpont.

La nouvelle circulaire des procureurs généraux « organisant la communication du ministère public vers les médias » réserve aux magistrats de presse des parquets la faculté de « censurer inconditionnellement le contenu de reportages ». L’Association des journalistes professionnels (AJP), dénonce, dans un communiqué des « dispositions particulièrement inquiétantes pour les journalistes et leur liberté d’informer ». Sa secrétaire générale Martine Simonis s’indigne : «  On croit rêver : des magistrats établissent une censure préalable du travail journalistique en violation flagrante de l’article 25 de la Constitution (“La presse est libre ; la censure ne pourra jamais être établie”») et des normes internationales. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct