Un technicien blanc «comme la mort»

Un individu habillé comme un réparateur, un électricien au faciès blanc «  comme la mort  » : c’est ce qu’a décrit un couple de témoins qui, le jour des faits, a vu le tueur sortir du Musée juif et prendre la fuite. Près de cinq ans après leur première audition, ils ont confirmé que l’homme qu’ils ont aperçu semblait être âgé de 45 ans et qu’il portait une veste bleu marine. Ils ont ajouté qu’il était «  bien portant avec un visage très fin  », qu’il avait «  le pas plutôt léger  » et que sa démarche semblait «  assez décontractée  ». Selon la femme, le tireur portait «  comme des gants en latex, chirurgicaux  » et des lunettes. En réaction à ce témoignage que la défense qualifie de favorable à son client, Me Masset a souligné qu’il n’y avait pas « 

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct