Yannick Bolasie, nouvelle recrue anderlechtoise: «Je ne ressens pas de pression»

©News
©News

Avant d’entrer dans le vif du sujet du Clasico de dimanche (18h), Yannick Bolasie, dont la maman a plusieurs cousines en Belgique, a pu découvrir l’esprit bruxellois en rencontrant un Michel Verschueren très en verve. « Est-ce que tu me connais ? Je suis le père de Michael. J’ai travaillé pendant des années ici et j’ai construit ce bâtiment. Anderlecht a 34 titres et j’espère que le 35e sera avec toi », a assené l’ancien boss sportif au RSCA à un Bolasie qui portera le numéro 11 chez les Mauves. «  J’ai pris ce numéro car je le portais à Aston Villa et avec le Congo  », s’est justifié le Congolais ajoutant avec humour. «  J’aurais pu choisir le numéro 43 car c’était le nombre de secondes qui restaient avant la fin du mercato au moment de ma signature. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct