Avec la Chine,«le bilan est mitigé»

Lors de la traditionnelle photo de famille, à la fin de la réunion avec les autres pays candidats à l’Union, le ministre serbe des Affaires étrangères Ivica Dacic, dans un geste de galanterie, a fait le baisemain à la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.
Lors de la traditionnelle photo de famille, à la fin de la réunion avec les autres pays candidats à l’Union, le ministre serbe des Affaires étrangères Ivica Dacic, dans un geste de galanterie, a fait le baisemain à la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. - EPA.

Depuis Bucarest

Signe des temps ! La Chine obsède. Séduit. Et inquiète… les Européens. Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne auront, par deux fois, embrassé la vaste question stratégique des relations avec « l’Empire du Milieu » – d’ici au prochain sommet annuel UE-Chine, début avril à Bruxelles. Une première fois ce vendredi lors de leur réunion « informelle » de deux jours à Bucarest. Puis lors d’un Conseil formel, en février ou mars.

Le dossier est donc résolument à l’ordre du jour. C’est inédit.

L’enjeu touche à la sécurité. Et pas seulement au commerce. « La Chine nous offre à la fois des opportunités (…) mais présente aussi certains défis », ramasse la cheffe de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct