Bruno Venanzi, président du Standard: «Si le départ de Christian Luyindama était intervenu après Bruges, les réactions auraient sans doute été différentes»

Bruno Venanzi, président du Standard: «Si le départ de Christian Luyindama était intervenu après Bruges, les réactions auraient sans doute été différentes»
Photo News

Le mercato hivernal clos, l’heure est désormais aux bilans. Le président n’a pas échappé à cette tradition et a livré ses analyses à Kevin Sauvage, confrère de la DH. Une semaine après les déclarations impitoyables de Lucien D’Onofrio à son encontre, il a dressé un portrait positif de son club, tant sur les plans financiers que sur la gestion sportive de l’effectif liégeois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct