Les voitures ancêtres, un marché très instable

La 2CV fait partie du patrimoine et sa cote augmente toujours régulièrement et lentement.
La 2CV fait partie du patrimoine et sa cote augmente toujours régulièrement et lentement. - Roger Milutin.

Sur le parking du garage Auto S Edition, boulevard des Alliés, à Dottignies, plusieurs dizaines de voitures d’occasion sont recouvertes d’un épais manteau neigeux. A leurs lignes, on les devine âgées d’une dizaine d’années maximum. A l’intérieur du showroom, l’ambiance est plus chaleureuse grâce aux quelques degrés supplémentaires mais aussi à l’attention prêtée aux véhicules exposés. Rien d’extrêmement rare mais des voitures recherchées des collectionneurs qui ne peuvent pas compter sur une enveloppe sans fond. Des Mercedes des années 60 ou 70, des BMW séries 3 ou 6 qui portent haut leur quarantaine ainsi que des Golf cabriolet de première génération. Des ancêtres qui s’arrachent à des prix allant de quelques milliers d’euros à une quarantaine de milliers d’euros. Rien d’extravagant dans un marché qui ne cesse de connaître des fluctuations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct