Les Bruxellois invités à installer un détecteur de particules fines chez eux

A Bruxelles, des centaines de personnes meurent prématurément chaque année à cause de la pollution de l’air.
A Bruxelles, des centaines de personnes meurent prématurément chaque année à cause de la pollution de l’air. - Joakeem Carmans (st.).

Une nouvelle campagne de mesure de la pollution à Bruxelles se prépare. A côté des stations de mesures officielles, de plus en plus d’habitants participent à des opérations de « science citoyenne collaborative » par le biais desquelles ils deviennent eux-mêmes des points de mesure mais aussi des ambassadeurs de la lutte contre la pollution. Ce lundi, le mouvement Bruxsel’Air invite les Bruxellois et Bruxelloise à se manifester afin d’installer chez lui/elle un détecteur de particules fines (PM2.5).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct