Affaire Benalla: Mediapart refuse une perquisition dans ses locaux

© D.R.
© D.R.

Le site d’actualités français Mediapart s’est dit lundi victime d’une tentative de perquisition à la suite de révélations qu’il a publiées la semaine dernière sur Alexandre Benalla, ancien conseiller d’Emmanuel Macron mis en examen (incuplé) pour violences sur des manifestants le 1er mai 2018.

«  Deux procureurs, accompagnés de trois policiers, ont voulu perquisitionner ce matin (lundi, NDLR), à 11h10, les locaux de Mediapart dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet pour (notamment) atteinte à la vie privée de M. Benalla à la suite de nos révélations de la semaine dernière  », a tweeté le site d’informations.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct