Le GSM au fond du sac pour recommencer à se parler à l’école

Le GSM au fond du sac pour recommencer à se parler à l’école
Michel Tonneau.

Un midi comme les autres à l’école Saint-Benoît Saint-Servais… Ou presque. Dans cet établissement de plus de 1.600 élèves en région liégeoise, à l’heure de la pause, pas un GSM n’est de sortie. Dans la salle d’étude des premières secondaires comme dans la salle commune des quatrièmes, même constat : pas l’ombre d’un smartphone à l’horizon.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Enseignement