L’Arabie saoudite torture des militantes féministes

Loujain al-Hathloul
: son séjour en prison, à l’image de plusieurs de ses coreligionnaires, s’apparente à un calvaire.
Loujain al-Hathloul : son séjour en prison, à l’image de plusieurs de ses coreligionnaires, s’apparente à un calvaire. - D.R.

Une incompréhensible contradiction. Alors que le maître de facto de l’Arabie saoudite, le prince héritier Mohamed Ben Salmane (on dit « MBS »), dépense d’une main des fortunes pour corriger, améliorer et embellir l’image de l’Arabie saoudite, il s’applique, avec l’autre main, à saper voire à ruiner ses propres efforts. L’exemple de l’assassinat du journaliste saoudien exilé Jamal Khashoggi vient tout de suite à l’esprit, mais d’autres cas, moins médiatisés, illustrent cette contradiction. Et d’abord, ces femmes, militantes des droits de leur genre, contre lesquelles le royaume s’acharne avec cruauté.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct