Le parcours des deux «enfants du djihad» avant leur arrivée en Belgique

Photo prétexte. © D.R.
Photo prétexte. © D.R.

Deux petites filles de djihadistes, âgées de 2 et 4 ans, ont foulé le sol belge pour la première fois lundi après-midi et ont été prises en charge par les services spécialisés. Fin janvier, les autorités avaient accepté de leur fournir des documents d’identité mais leur embarquement ne pouvait se faire qu’avec l’autorisation des instances turques.

Le père des fillettes, le djihadiste Abdelkarim Elouassaki, est mort en Syrie. La maman, Amina Ghezzal (29 ans, originaire de Beringen dans le Limbourg), est vivante mais incarcérée en Turquie où elle purge une peine de 10 ans pour avoir appartenu à une organisation terrorisme.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct