Tel le requin, la Foire du livre ne peut cesser d’avancer

Le commissaire général de la Foire, Grégory Laurent.
Le commissaire général de la Foire, Grégory Laurent. - Pierre-Yves Thienpont.

Depuis 50 ans qu’elle existe, depuis la création de l’ASBL en 1968 et sa première manifestation en 1969, la Foire du livre de Bruxelles a fameusement évolué. D’abord, elle a déménagé : de la salle Arlequin de la Galerie Louise, à feu le Centre Rogier, du Palais des Congrès au Heysel, du Palais des Congrès (le retour) aux Pyramides de Saint-Josse, puis enfin à Tour et Taxis, où elle est maintenant bien implantée.

Ensuite, elle a imaginé de placer chaque édition sous l’égide d’un thème depuis 1998 : métissage en Europe, l’aventure numérique, le monde appartient aux femmes, réenchanter le monde, etc., des thèmes bien porteurs et polémiques. Puis elle a créé en 2012 le concept d’hôte d’honneur, un pays, une région, une ville : Italie, Espagne, Royaume-Uni, Québec, Europe, Montréal, Afrique-Caraïbes-Pacifique, et voilà la Flandre cette année. Enfin, elle a offert la gratuité de l’entrée en 2016, et ça continue.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct