Procès Nemmouche: ce que les corps des victimes ont raconté aux légistes

Pour les médecins légistes, le tireur était habitué à tirer sur des cibles humaines.
Pour les médecins légistes, le tireur était habitué à tirer sur des cibles humaines. - Igor Preys/Belga

Les corps morts des assassinés parlent aux médecins légistes. Lorsque le Dr Frédéric Bonbled arrive au Musée juif le 24 mai, il s’aperçoit rapidement que des armes différentes ont été utilisées sur les deux zones des crimes, l’entrée du Musée et le bureau d’accueil. Les corps de Miriam et Emanuel Riva gisent dans une mare de sang. Le couple d’Israéliens a subi le même sort. «  Une exécution

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct