Climat: les ondes de choc d’un mouvement citoyen

© Belga
© Belga

Le monde politique belge est bouleversé, au sens littéral du terme, par un courant citoyen inédit que personne n’a vu venir et qui l’oblige à composer presque au jour le jour un nouveau vocabulaire, une nouvelle politique.

Les semaines qui viennent diront la durabilité des mouvements des marcheurs et des jeunes pour le climat, mais leurs effets concrets se multiplient.

Il y a quinze jours, la N-VA était forcée de parler « climat » et non « confédéralisme » comme elle l’avait prévu.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct