Alina Serban, conteuse d’histoires

Pamela ressemble à Alina Serban. «
Nous avons en commun de n’avoir pas eu beaucoup de chance d’avoir une vie meilleure et toutes deux, nous avons refusé de rentrer dans la case que la société nous imposait
».
Pamela ressemble à Alina Serban. « Nous avons en commun de n’avoir pas eu beaucoup de chance d’avoir une vie meilleure et toutes deux, nous avons refusé de rentrer dans la case que la société nous imposait ». - D.R.

Enjouée, sûre d’elle, Alina Serban est de ces personnalités solaires qui irradient l’écran. Habituée des scènes de théâtre en Roumanie et à Londres, elle est au centre de Seule à mon mariage, premier long-métrage de Marta Bergman. Un premier rôle au cinéma où elle incarne Pamela, une jeune Rom qui décide de tout quitter pour trouver un avenir meilleur en Belgique où elle espère se marier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct