Pourquoi la bulle des nouveaux médias se fissure lentement

Vice Media a décidé de réduire son personnel de 10
% (250 personnes, y compris à l’international).
Vice Media a décidé de réduire son personnel de 10 % (250 personnes, y compris à l’international). - D.R.

Atypique, sorte d’icône historique du « cool » et de la contre-culture numérique, Vice Media n’échappe pas à la zone de turbulences que traversent, depuis près de deux ans les nouveaux médias, ceux enfantés par et pour le web. Pris en étau entre un marché publicitaire coriace et les ambitions élevées de ses investisseurs (dont le magnat Rupert Murdoch), le groupe a décidé de réduire son personnel de 10 % (250 personnes, y compris à l’international). Et de se réorienter sur des secteurs jugés porteurs de croissance, comme la production télévisuelle ou les contenus sponsorisés (calibrés pour des annonceurs).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct