l’édito

Nemmouche: les forces d’un procès

Nemmouche: les forces d’un procès

U n jour, vous serez témoin à mon procès. » Cette phrase, lancée à Alep il y a 5 ans par celui qu’ils identifient aujourd’hui clairement comme Mehdi Nemmouche, tenait alors de l’absurde : cette perspective semblait improbable aux deux journalistes alors otages de l’Etat islamique et venus témoigner à Bruxelles.

Elle dit pourtant toute la force et la vertu particulière de ce procès qui, au-delà des faits odieux qui sont jugés, est à la fois un témoignage pour l’histoire, un exercice d’humanité face à l’horreur et une étape clé d’un processus de résilience.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct