Gazprom devra se plier à la loi européenne pour Nordstream 2

Près de la moitié du Nordstream 2 est déjà construite.
Près de la moitié du Nordstream 2 est déjà construite. - Reporters/DPA.

C’est l’un des contentieux européens les plus épineux, aux dimensions non seulement économiques mais aussi géostratégiques majeures, qui vient de se résoudre ce vendredi midi par un compromis, formellement conclu par les 28 représentants permanents auprès de l’UE. Mais c’est au plus haut niveau des grands Etats qu’il a été négocié, sous les tentatives de pression exercées jusqu’à la dernière minute par la diplomatie américaine. En cause : le projet de pipeline Nordstream 2, qui doit doubler les capacités d’acheminement du gaz russe vers l’Allemagne, et par là vers d’autres pays occidentaux, dont la Belgique, en évitant le transit par les pays d’Europe centrale ou orientale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct