l’édito

Crise diplomatique ou extension du débat européen?

Journaliste rédaction, Jurek Kuczkiewicz, PHOTO: DOMINIQUE RODENBACH / LE SOIR
Journaliste rédaction, Jurek Kuczkiewicz, PHOTO: DOMINIQUE RODENBACH / LE SOIR

La visite effectuée en catimini, il y a quelques jours, en France, par le vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio à des gilets jaunes était d’une maladresse diplomatique rare. C’est sans doute cette initiative que les autorités françaises ont jugée comme l’une de ces « dernières ingérences (…), provocation supplémentaire et inacceptable », qui a motivé le rappel de leur ambassadeur à Rome. Une mesure, comme on sait, inédite entre Etats membres de l’UE.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct