Bpost Banque perd son procès contre une association suspectée de «terrorisme» par les Etats-Unis

Après un premier blocage de 25.000 euros, bpost Banque aurait dû prévenir l’ASBL Aksalum des risques d’un nouveau blocage.
Après un premier blocage de 25.000 euros, bpost Banque aurait dû prévenir l’ASBL Aksalum des risques d’un nouveau blocage. - Photo News.

Le tribunal du commerce de Bruxelles, dans un jugement rendu le 18 décembre dernier, a soldé le vieux conflit qui oppose l’ASBL Aksahum à bpost Banque. Il a donné partiellement droit à l’association verviétoise, dont l’objet est le soutien aux indigents de Palestine, et notamment l’aide aux orphelins de Gaza. Bpost a été condamnée à dédommager Aksahum à hauteur de 18.750 euros, plus les intérêts et le remboursement des deux tiers des frais de procédure.

L’histoire remonte à 2006. Aksahum, anciennement Al-Aqsa Humanitaire (elle changera de nom pour éviter les amalgames avec les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa), récoltait des dons dans les mosquées et centres culturels de Verviers, Liège ou encore Charleroi, à destination d’associations palestiniennes. Entre le 25 avril et le 29 juin, Aksahum confiera le soin à l’ex-Banque de la Poste de leur transférer la somme totale de 100.000 euros. Somme qui n’arrivera jamais à destination.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct