Nemmouche, le «pauvre type du Nord», voulait mourir en martyr

Pour l’avocat de Mehdi Nemmouche, le directeur de la prison de Salon-de-Provence a menti... © Igor Preys/Belga.
Pour l’avocat de Mehdi Nemmouche, le directeur de la prison de Salon-de-Provence a menti... © Igor Preys/Belga.

Des agents de la prison de Salon-de-Provence, appelés à témoigner lundi devant la cour d’assises de Bruxelles, se sont souvenus de Mehdi Nemmouche comme l’un des « principaux relais de radicalisation entre les différents bâtiments » de cette prison qui compte 650 détenus. Nemmouche était aux côtés du converti Alexandre Carof et d’un certain Chikaoui, l’un des propagateurs de discours prosélyte. L’un des gardiens, qui garde de lui le souvenir d’un détenu d’un niveau intellectuel «  au-dessus de la moyenne carcérale, cultivé et pouvant être aimable », le voyait aussi portant la barbe et la djellaba.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct