Crise en Catalogne: les événements clés qui ont mené les dirigeants indépendantistes devant la justice

Carles Puigdemont, toujours en exil en Belgique, ne sera pas à ce procès. l’Espagne ne jugeant pas en absence pour les délits graves.
Carles Puigdemont, toujours en exil en Belgique, ne sera pas à ce procès. l’Espagne ne jugeant pas en absence pour les délits graves. - Belga

Le procès très attendu devrait durer trois mois. La principale figure de la tentative de sécession, l’ex-président catalan Carles Puigdemont, aujourd’hui exilé à Waterloo, est le grand absent de ce procès, l’Espagne ne jugeant pas en absence pour les délits graves. Le principal protagoniste sera donc son ancien vice-président Oriol Junqueras, contre lequel le parquet a réclamé 25 ans de prison.

Des peines allant de 7 à 17 ans ont été requises contre les onze autres accusés, dont l’ancienne présidente du parlement catalan, Carme Forcadell, et plusieurs « ministres » régionaux et les responsables des puissantes associations indépendantistes ANC et Omnium Cultural.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct