Charles Michel: «Mieux vaut un Brexit sans accord qu’un mauvais accord»

©PhotoNews
©PhotoNews

Entre la perspective d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE sans accord négocié avec les 27 et celle d’un mauvais accord pour l’UE auquel semblent pousser les députés britanniques, le Premier ministre Charles Michel choisirait la première option, a-t-il affirmé mardi lors d’un discours au Collège d’Europe à Bruges.

«  La clarté impose de dire qu’entre un ’no deal’ et un ’bad deal’, je préfère encore un ’no deal’ qui aura le mérite de la clarté et de la responsabilité  », a affirmé M. Michel devant les étudiants, alors que se rapproche la date théorique du « Brexit » (29 mars).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct