Herbier de porcelaine La nature réinventée entre végétaux et porcelaine

Spécialement conçu pour le lieu, un tapis de fleurs en porcelaine recouvre la cheminée.
Spécialement conçu pour le lieu, un tapis de fleurs en porcelaine recouvre la cheminée. - D.R.

Hiver comme été, le Jardin botanique de Meise est un endroit magique avec ses vastes parcs, ses grands arbres majestueux, ses plans d’eau, ses promenades… Au bout de l’allée centrale, on y découvre le château de Bouchout, antique bâtisse aux murs de pierre capables de résister à tous les envahisseurs. C’est dans la tour de celui-ci que Thérèse Lebrun a entrepris de conquérir les lieux de manière totalement pacifique.

Céramiste de haut vol, elle s’intéresse depuis toujours à la nature et à ses mystères. Elle ne pouvait donc que se sentir bien dans les vastes allées du parc, les sous-bois, les massifs floraux, les tapis de feuilles automnales.

A partir de simples morceaux de tiges végétales, l’artiste crée d’étonnantes architectures.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct