l’édito

Foules citoyennes, il faudra que l’on vous parle…

©Bruno d’Alimonte/Le Soir
©Bruno d’Alimonte/Le Soir

«  Les gens, ils en ont tellement marre d’être pris pour des c…  » Cette phrase brute de décoffrage, c’est Marie, la gilet jaune (interrogée dans le grand débat du «Soir») qui la prononce. Et en fait, elle exprime bien le sentiment des citoyens qui ont décidé d’arpenter le tarmac le jeudi, d’arrêter de travailler ce mercredi ou de bloquer des dépôts de jour comme de nuit.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct