Les jeunes qui marchent pour le climat ont pu compter sur le soutien des universitaires

© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir
© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

Il est 10 h 30 ce jeudi matin à la gare Centrale de Bruxelles quand la sixième Marche pour le climat commence. Départ en musique sur le boulevard Roi Albert II et, en ce matin de février, il ne fait pas vraiment froid. «  La faute au réchauffement climatique  », arguent certains élèves en brandissant leurs pancartes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct