Le portrait de Soren en cent témoignages, façon puzzle

Francis Dannemark et Véronique Biefnot ont mis leurs discothèques et leurs souvenirs en commun.
Francis Dannemark et Véronique Biefnot ont mis leurs discothèques et leurs souvenirs en commun. - Thomas Dannemark.

Soren est le héros de ce roman. Mais Soren, on ne le verra jamais, on ne l’entendra jamais. Il a disparu. Est-il mort ? S’est-il suicidé en se jetant à l’eau, à Bordeaux ? On n’a rien retrouvé de lui. Il s’est évanoui, hop, comme ça. Ce qui reste de lui, ce sont ses réactions, ses témoignages, cent ou un peu plus. Ses amis, des connaissances, des ennemis aussi, des relations professionnelles, ses ex, sa fille… Qui se souviennent, racontent une anecdote ou l’autre, un trait de caractère ou un autre, ses yeux doux et sa passion pour la musique, son honnêteté un peu rigide, son mépris du sens du compromis.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct