Fin de parcours pour l’A380, albatros commercial

Les compagnies low cost préfèrent de plus petits avions pour pouvoir proposer des vols directs vers des destinations secondaires, sans passer par les hubs.
Les compagnies low cost préfèrent de plus petits avions pour pouvoir proposer des vols directs vers des destinations secondaires, sans passer par les hubs. - Reporters/dpa.

Il était né avec « le plus… » dans son ADN : le plus gros, le plus lourd, le plus fort, le plus confortable, le plus capable, le plus silencieux, le plus cher aussi et, fatalement, celui qui réunissait le plus de raisons de réussir. Ou d’échouer. Airbus vient d’officialiser la fin du programme A380. Le dernier géant des airs européens sortira des usines d’assemblage à Toulouse en 2021. À peine 320 exemplaires auront finalement réellement pris l’air. On est loin des 1.553 Boeing 747 que le concurrent américain a réussi à vendre aux quatre coins de la planète.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct