Peste porcine africaine: une nouvelle clôture installée dans la zone tampon, 494 carcasses contrôlées positives

Peste porcine africaine: une nouvelle clôture installée dans la zone tampon, 494 carcasses contrôlées positives

À la suite de la découverte, dans la zone tampon, d’une carcasse de sanglier contaminé par le virus de la peste porcine africaine, une nouvelle clôture sera installée dans la région de Marbehan, autour de la forêt se situant au nord d’Orsinfaing, a annoncé vendredi le ministre wallon de la Forêt, René Collin (cdH). Depuis le début de la crise à la mi-septembre, 494 carcasses de sanglier se sont révélées positives au virus.

L’installation de la clôture sera finalisée dès samedi, a précisé le ministre selon qui la zone concernée reste sous le statut de « zone de vigilance », ce qui n’entrave ni la circulation en forêt ni les travaux forestiers qui doivent y être effectués.

« La lutte contre la peste porcine africaine reste un combat de chaque jour, avec un monitoring constant et une collaboration qui se doit d’être optimale entre toutes les autorités et les acteurs concernés », a poursuivi René Collin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct