Grand Baromètre: en Flandre, la N-VA ne paie pas la chute du gouvernement

La N-VA peut souffler
: avoir débranché la prise du gouvernement fédéral n’a visiblement pas traumatisé son électorat. © Belga.
La N-VA peut souffler : avoir débranché la prise du gouvernement fédéral n’a visiblement pas traumatisé son électorat. © Belga.

La N-VA peut souffler. Avec 27,4 % des intentions de vote, elle reste, de très loin, le parti le plus populaire de Flandre, selon les résultats du Grand Baromètre Ipsos- Le Soir -RTL-TVI- Het Laatste Nieuws -VTM. Avoir débranché la prise du gouvernement fédéral, suite à la signature par la Belgique du pacte sur les migrations, n’a visiblement pas traumatisé son électorat. Loin de là. Bart De Wever peut même espérer décrocher le poste de ministre-président de la Flandre, son nouveau pari. Il redevient même l’homme politique le plus populaire au nord du pays. Theo Francken passe à la deuxième place du podium devant Charles Michel. L’ancien secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration paie peut-être le scandale des visas humanitaires, ou simplement sa visibilité plus faible depuis qu’il est redevenu simple député. Il n’empêche, pour l’électeur flamand, la N-VA reste le parti le plus crédible et le plus compétent du paysage politique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct