Mort d’Emiliano Sala: le sommet de l’indécence

Les funérailles d’Emiliano Sala se sont déroulées ce week-end.
Les funérailles d’Emiliano Sala se sont déroulées ce week-end. - Sebastian Granata/Reuters.

Indécence. Nom féminin. Caractère de ce qui choque par son côté inopportun, ostentatoire, déplacé.

On a sans doute, sans même y prendre garde dans un monde du football où la seule règle est qu’il n’y en a plus, atteint le sommet de l’indécence à l’occasion de la mort dramatique d’Emiliano Sala. L’attaquant italo-argentin de 28 ans, disparu dans l’accident de l’avion qui l’emmenait de Nantes à Cardiff, et incinéré en Argentine ce week-end après des funérailles quasi nationales, devient en effet à nos yeux le symbole du décalage le plus cynique de l’histoire récente du football.

Décalage ? Expliquons-nous.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct