lesoirimmo

Geens sur le rapatriement des djihadistes belges: «Retirer leur nationalité ne résoudra pas le problème»

©Sylvain Piraux/ Le Soir
©Sylvain Piraux/ Le Soir

Les ministres des Affaires étrangères européens discutent de la Syrie ce lundi, au lendemain de l’appel du président américain Donald Trump à rapatrier leurs ressortissants retenus dans ce pays après avoir rallié le groupe terroriste Etat islamique, alors que le « califat » de l’EI devrait rendre prochainement son dernier souffle dans le réduit de Baghouz (est). Trump menace même de libérer les quelque 800 combattants prisonniers en Syrie gérés par les États-Unis.

Ils sont Belges, Français, Allemands, Irlandais, Italiens, Britanniques ou encore Canadiens. Ces dernières années, des centaines d’étrangers ont été arrêtés par l’alliance arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) au fil des batailles menées contre l’EI en Syrie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct