Fronde verte contre les panneaux LED dans plusieurs communes bruxelloises

Ixelles, Saint-Gilles, Forest, Watermael-Boisfort, Etterbeek et Schaerbeek se sont déjà positionnés contre la digitalisation des panneaux JCDecaux, invoquant tantôt des motifs environnementaux, tantôt des risques en matière de sécurité routière.
Ixelles, Saint-Gilles, Forest, Watermael-Boisfort, Etterbeek et Schaerbeek se sont déjà positionnés contre la digitalisation des panneaux JCDecaux, invoquant tantôt des motifs environnementaux, tantôt des risques en matière de sécurité routière. - Marie Daffe.

Replantons le décor : dans le but d’encourager davantage de cyclistes potentiels à se mettre en selle, le ministre régional de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A), concluait l’été dernier un deal avec JCDecaux, opérateur actuel du parc de Villo !, chargé d’amorcer l’électrification du tiers de sa flotte de deux roues en libre-service. Présentée à l’époque comme le résultat d’intenses négociations avec l’opérateur publicitaire, cette modernisation n’a cependant pas été obtenue sans contrepartie. Sous réserve de l’obtention du permis d’urbanisme requis, JCDecaux a en effet réclamé et obtenu la possibilité de remplacer 30 % de ses panneaux publicitaires traditionnels par des panneaux LED de nouvelle génération.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct