Antisémitisme en France: «Les rassemblements, c’est bien mais est-ce que ce sera utile? Non»

Environ 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace ont été découvertes profanées mardi.
Environ 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace ont été découvertes profanées mardi. - REUTERS.

Des croix gammées sur un portrait de Simone Veil, la dégradation du mémorial d’Ilan Halimi, les insultes visant Alain Finkielkraut, 80 tombes d’un cimetière juif profanées ce mardi : une alarmante série d’actes antisémitisme gangrène la France. Pour Stéphane François, chercheur français associé au GSRL (Groupe société religions laïcités) et spécialiste de l’extrême droite radicale et du complotisme, l’hexagone subit aujourd’hui la résurgence d’un « vieil antisémitisme ».

Comment explique-t-on la recrudescence d’actes antisémites en France ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct