Bastogne: prison ferme pour un couple d’éleveurs de bovins

Les animaux «
vivaient
» dans des conditions déplorables.
Les animaux « vivaient » dans des conditions déplorables. - D.R.

Benoît Son, un exploitant agricole, est condamné à 16 mois de prison ferme, à 14.000 euros d’amende et à une interdiction de détention de bovins pour une période de 3 ans. Son épouse, Pascale Tabar, est condamnée à 12 mois de prison ferme, 7.000 euros d’amende ainsi qu’à la même interdiction de détention. Le couple devra également payer la somme de 32.000 euros comme manque à gagner, au préjudice des vétérinaires, pour exercice illégal de la médecine vétérinaire.

Rappelons les faits. Le 13 décembre 2016, les inspecteurs vétérinaires de l’Unité du Bien-être Animal de Wallonie avaient sollicité l’ASBL Animaux en Péril ainsi que son association sœur Le Rêve d’Aby pour prendre en charge des bovins maltraités et en danger de mort, au sein d’une exploitation agricole de Bastogne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct