Geert Pauwels: «Le transport de fret ferroviaire est une des solutions pour le climat»

Geert Pauwels. © Kempenaerts
Geert Pauwels. © Kempenaerts

Ce mercredi, le « train de Noé » est entré en gare de Schaerbeek. Composé de dix wagons décorés par des artistes-graffeurs européens, il est parti de Katowice en Pologne à l’occasion de la Conférence pour le climat. Après un détour par Vienne, Berlin et Paris, la plus longue œuvre de « street art » mobile au monde (167 mètres) achève son périple à Bruxelles. L’occasion pour ses promoteurs, un groupe d’entreprises de fret ferroviaires parmi lesquelles on retrouve SNCF Logistics, Deutsche Bahn et la compagnie autrichienne OBB, de lancer leur initiative « 30 by 2030 », marquant leur ambition de s’approprier 30 % du marché européen du transport de marchandises d’ici la fin de la prochaine décennie (le rail pèse actuellement 18 %, contre 75 % pour les camions et 7 % pour les bateaux). Parmi les fondateurs de cette « coalition », il y a aussi la compagnie belge Lineas (ex-B Logistics). Son patron Geert Pauwels a entamé cette réflexion il y a deux ans avec son homologue autrichien.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct