Horticulture: «Les Wallons n’ont pas le réflexe d’acheter wallon»

Dominique de Witte dit avoir beaucoup de chance de voir deux de ses fils venir l’aider dans la pépinière qu’il a lancée en 1985.
Dominique de Witte dit avoir beaucoup de chance de voir deux de ses fils venir l’aider dans la pépinière qu’il a lancée en 1985. - Michel Tonneau.

Il propose plus de deux mille variétés de plantes dont la plus grande collection européenne de cornus, produits dans une logique durable. Sa pépinière Le Try, à Céroux, constitue également un centre de référence et d’expérimentation concernant la production d’arbustes à fleurs en Wallonie. Pas étonnant que le ministre wallon en charge de l’Agriculture, René Collin (lire ci-dessous), ait choisi cette structure familiale pour lancer son plan de développement stratégique pour l’horticulture ornementale. Entretien avec Dominique de Witte, 59 ans.

Qu’est-ce qui vous attire dans ce plan ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct