Bien-être: les Belges ne se sentent pas au top

Comme la crise des gilets jaunes l’a montré, la dégradation des conditions de vie est une préoccupation majeure.
Comme la crise des gilets jaunes l’a montré, la dégradation des conditions de vie est une préoccupation majeure. - AFP

Pour la quatrième année consécutive, Solidaris a sondé les Belges francophones pour estimer leur niveau de bien-être et de confiance. Si l’indice composite global reste stable par rapport à l’année dernière (avec un léger tassement de 54,5 à 54,2 points), la mutualité socialiste relève qu’il est en recul constant depuis quatre ans. En clair, le Belge n’a pas trop la patate. Et sa situation ne va pas en s’améliorant.

► Baromètre Solidaris 2018: Le Belge a de moins en moins la patate

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct