Des chercheurs appellent à la grève climatique mondiale: «Nos vérités sont difficiles à entendre»

Dans cet article
Des chercheurs appellent à la grève climatique mondiale: «Nos vérités sont difficiles à entendre»

Nous sommes des scientifiques et universitaires de diverses disciplines. Depuis des années, nos travaux disent des vérités difficiles à entendre sur l’état de la planète et du monde, et en particulier sur la menace existentielle que représentent les bouleversements climatiques et la destruction de la biodiversité. Nous avons en premier lieu fait notre travail : investiguer et documenter, tester des hypothèses et construire des modèles, nourrir à partir de l’évidence scientifique des réflexions sociologiques, économiques, juridiques, historiques et philosophiques, toutes soucieuses des procédures démocratiques. Nous avons ressenti l’angoisse de chercheurs face à l’abîme auquel les confrontent des dangers inédits : ceux des effondrements en cours et probables de la civilisation thermo-industrielle et de l’épuisement de nos ressources naturelles. Alors, nous avons sensibilisé les décideurs. Nous nous sommes parfois faits conseillers du prince. Nous avons construit des ponts avec les forces organisées dans la société civile, sensibles à la cause écologique. Nous avons alerté mille fois l’opinion publique et les citoyens. Nous avons nourri le débat public, ouvert la science à l’expertise citoyenne. Nous avons tout essayé. Et pourtant…

Le péril ne cesse de croître, et se dérobe même ce qui sauve ! Jamais en effet l’abîme n’aura été si béant entre ceux qui tiennent le manche, décident de l’orientation à prendre, et ceux qui souffriront de l’obstination des premiers à ne pas voir l’effritement physique et biologique du monde autour d’eux. Figurent parmi les premiers les actuels détenteurs du pouvoir économique, ceux pour qui seul compte de vendre plus, quel que soit ce qui est vendu et ses conséquences ; ceux qui maintiennent des procédures biaisées d’évaluation du risque des pesticides et autres substances dangereuses ; ceux qui proposent des investissements juteux dans les produits fossiles. Y figurent encore moult dirigeants, ceux qui depuis des décennies ont bradé le pouvoir de régulation des États, ceux qui signent des accords commerciaux multilatéraux assortis d’une justice féodale à la solde de géants industriels ; ceux qui orientent la colère des foules vers des cibles trompeuses ou secondaires. A l’opposé se situent tous ceux qui pâtiront de l’obstination des premiers. Ce sont d’abord les lycéens et les étudiants qui suivent le mot d’ordre de grève climatique de Greta Thunberg ; et au-delà la jeunesse de la planète entière. C’est toute cette partie jeune de la population qui s’angoisse de l’effondrement et se mobilise sur ces sujets, qui voit la civilisation thermo-industrielle et le néo-libéralisme débridé les emporter vers le cauchemar climatique et l’effondrement du vivant.

Or, c’est devenu pour ceux qui possèdent une parcelle de savoir, un impératif moral et politique d’accompagner et d’encourager cette mobilisation de la jeunesse, de chercher avec elle et avec le plus grand nombre des réponses progressives et efficaces aux défis vitaux auxquels nous sommes désormais confrontés.

► Les membres de Youth for Climate appellent à une grève mondiale le 15 mars

Crier au scandale de la politisation du savoir

Nous entendons déjà ceux qui crieront au scandale de la politisation du savoir. Quelle hypocrisie et quel cynisme ! Depuis des décennies, via les technosciences, la production de savoir est trop souvent financée par des intérêts privés purement mercantiles, et quand ce n’est pas le cas, les produits de la recherche sont majoritairement voués à alimenter le seul marché, à empoisonner les écosystèmes et à détruire des emplois, etc. La seule vraie neutralité réside dans les instruments et les méthodes, ceux qui sont mis à profit par les empoisonneurs comme par les lanceurs d’alerte qui en dénoncent les agissements. Épouser et soutenir le mouvement d’une civilisation mortifère, c’est loin d’être neutre. Le dénoncer et le refuser nous paraît simplement constituer un acte citoyen.

C’est pourquoi nous rompons avec le devoir de réserve que nous nous sommes si souvent imposés. Nous soutenons et rejoignons les enseignants comme les chercheurs, femmes et hommes, qui s’engagent à des titres divers auprès de la jeunesse. Nous ferons nous aussi la grève scolaire pour le climat le 15 mars. Nous comprenons un mouvement de désobéissance civile comme Extinction Rebellion, dont la radicalité relève du réflexe de survie. Une radicalité bien faible face à celle de ceux qui veulent nous faire survivre hors sol, ou nous promettent de nous conduire sur Mars, c’est-à-dire sur une planète morte, après avoir rendu la nôtre impropre à la vie !

Les premiers signataires

Dominique Bourg, Université de Lausanne

Jean-Pascal van Ypersele, UCLouvain

Sophie Swaton, Université de Lausanne

Bastien François, Université de Paris 1

Denis Couvet, MNHN, Paris

Alexandre Aebi, Université de Neuchâtel

Loïc Blondiaux, Université de Paris 1

Aurélien Barrau, Université de Grenoble-Alpes

Raphaël Arlettaz, Université de Berne

François Gemenne, FNRS - Université de Liège / Sciences Po Paris

Jean-Michel Fourniau, DEST-IFSTTAR

Nathalie Frogneux, UCLouvain

Denis Dupré, Université de Grenoble-Alpes

Gaël Giraud, directeur de recherches CNRS, Paris

Gilles Bœuf, MNHN, Paris

Georges Menahem, CNRS - MSH Paris Nord

Marie-Anne Cohendet, Université de Paris 1

Olivier de Schutter, UCLouvain

Antoine Bailleux, Université Saint-Louis, Bruxelles

Christian du Tertre, Atemis, Paris

Johann Chapoutot, Sorbonne Université, Paris

Serge Audier, Sorbonne Université, Paris

Eloi Laurent, Sciences Po Paris / OFCE

Caroline Lejeune, Université de Lausanne

Gérald Hess, Université de Lausanne

Luc Semal, MNHN, Paris

Mathilde Szuba, Sciences Po Lille

Jean-Michel Servet, professeur honoraire, IHEID, Genève

Solène Morvant-Roux, Université de Genève

Martine Rebetez, Université de Neuchâtel

Jacques Grinevald, professeur honoraire, IHEID, Genève

Antoine Guisan, Université de Lausanne

Thomas Bouchet, université de Lausanne

Edward Mitchell, Université de Neuchatel

Anthony Lehmann, Université de Genève

Sergio Rasmann, Université de Neuchâtel

Alain Kaufmann, Université de Lausanne

Luca Fumagalli, Université de Lausanne

Laure Kloetzer, Université de Neuchâtel

Etienne Bourgeois, Professeur honoraire Université de Genève et UCL Louvain

Edwin Zaccaï, ULB Bruxelles

Marek Hudon, ULB Bruxelles

Dominique Méda, Université Paris Dauphine

Pierre Cornut, Université de Mons

Romain Weikmans, FNRS – ULB Bruxelles

Philippe Baret, professeur, UCL Louvain

Grégoire Wallenborn, ULB Bruxelles

Pierre Demelle, UCL Louvain

Bertrand Hespel, Université de Namur

Catherine Bouland, ULB Bruxelles

Julien Radoux, UCL Louvain

Philippe Marbaix, UCL Louvain

Caroline Nieberding, UCL Louvain

Christophe Desmet, Université de Liège

Joeri Van Mierlo, Vrije Universiteit Brussel

Peter Tom Jones, KU Leuven

Sara Vicca, Universiteit Antwerpen

Cathy Macharis, Vrije Universiteit Brussel-MOBI

Aviel Verbruggen, prof.dr. emeritus, University of Antwerp

Jan Cools, Université d’Anvers

Thierry Libaert, chercheur indépendant

François Jonard, UCL Louvain

Denis Dochain, UCL Louvain

Maurice LUCA, Université de Namur

Laura Rizzerio, Université de Namur

Sophie Béreau, Université de Namur

Charles-Hubert Born, UCL Louvain

Axel Gosseries, FNRS/UCL Louvain

Delphine Misonne, FNRS - Université Saint-Louis Bruxelles

Mathieu Javaux, ELI/UCL Louvain

Stéphane Leyens, Université de Namur.

Kevin Maréchal, Université de Liège

Marine Lugen, doctorante, ULB Bruxelles

Sébastien Laoureux, philosophie, Université de Namur

Olivier Servais, UCL Louvain

Marc Zune, UCL Louvain

Séverine Lagneaux, UCL, Louvain-la-Neuve

Agnès Burniat, ULB Bruxelles

Nicolas Dendoncker, Université de Namur

Alban de Kerchove d'Exaerde, FNRS/ULB Bruxelles

Vincent Yzerbyt, UCL Louvain-la-Neuve

Marcus Missal, UCL Louvain

David van Reybrouck, chercheur indépendant

Caroline Vincke, UCL Louvain

Corine Pelluchon, Université Paris-Est-Marne-la-Vallée

Kévin Jean, Cnam

Jacques Testart, Inserm

Maxime Woringer, Doctorant, Institut Pasteur / UC Berkeley

Benjamin Raimbault, IFRIS

François Warlop, GRAB

Martin Bowen, IPCMS

Guilhem Doulcier, ENS

Corentin Pinsard, Doctorant, INRA UMR SADAPT

Pierre Cornut, Université de Mons

Marie-Françoise Godart, ULB Bruxelles

Annie Hughes, IRAP

Sébastien Marot, Ensavt, Marne-La-Vallée

Bastien Boussau, CNRS/LBBE

Richard Lalou, IRD

Jean-Philippe Bernard, IRAP

Mathilde Paris, CNRS/IGFL

Andy Battentier, Doctorant AISSR/NASP

Isabelle Ristorcelli, IRAP

Thomas Galtier, Doctorant, LPSM

Xavier Feigelson Capet, CNRS LOCEAN

Charlotte Fouillet, Doctorante, CMB/CSU-CRESPPA

Félix Margirier, Sorbonne université LOCEAN

Emmanuelle Picard, ENS Lyon

Elise Massicard, CNRS/CERI

Artemisa Flores Espinola, CRESPPA-CSU

Marie Lesclingand, URMIS

Julien Weisben, LaSSP/Sciences-Po Toulouse

Benoît Leroux, GRESCO/Poitiers

Olivier Aumont, IRD-LOCEAN

Bénédicte Rivet, doctorante, Centre Max Weber

Sylvain Ferrant, IRD-CESBIO

Jean Gadrey, professeur honoraire d'économie, Université de Lille

Vincent Gay, Paris 7

François Jarrige, Université de Bourgogne

Geneviève Azam, Toulouse Jean-Jaurès

Véronique Garçon, CNRS-LEGOS

Pierre-Etienne Brilouet, LOPS-CNRS

Antoine Firmin, CNRS, EcoLab

Mickael Coriat, IRAP

Laurence Maurice, IRD-GET

Oriane Calligaro, Université catholique Lille

Thibaut Dauhut, Université de Toulouse

Vincent Noël, CNRS LA

Sophie Noël, Université Paris 13

Luis Olivera, Doctorant, UPS-CESBIO

Wenceslas Lize, Université de Poitiers, GRESCO

Isabelle Goldringer, Génétique des populations, Recherche publique

Michel Barthélémy, CNRS

Aurélien Gabriel Cohen, doctorant, Université Paris 7 Diderot.

Hugo Doré, post-doctorant, station de Roscoff

Etienne-Pascal Journet, CNRS INRA - Toulouse

Félix Lallemand, MNHN

Cyprien Gay, CNRS UMR 7057 - Université Paris 7 Paris Diderot

Pascal Raux, Chercheur contractuel

Hervé Elettro, Post-doctorant

Julian Carrey, INSA Toulouse

Maxime Chedin, Paris 4 Sorbonne

David Guignebert, Université de Tours.

Fabrice Flipo, LCSP, Paris 7 Diderot

Julien Rebotier, CNRS Toulouse

Frédéric Boone, Observatoire Midi-Pyrénées, Toulouse

Pierre Gineste, chercheur EDF à la retraite

Kévin Jean, CNAM

Frédéric Neyrat, UW-Madison (USA)

Katherine Llorca, PhD candidate, Faculty of Law and Society, University of Victoria Canada

Jean-Yves Courtonne, post-doctorant, Inria

Guillaume Mandil, Université Grenoble-Alpes

Hélène Schmutz, Université Savoie Mont Blanc

Nicolas Perry, Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers

Renaud Metereau, Université Grenoble-Alpes

Michaël Périn, Université Grenoble-Alpes

Pierre-Yves Longaretti, CNRS

Bernard Tourancheau, UGA

Emmanuel Prados, INRIA

Moshen Kayal, CNRS, Perpignan

Sophia Karpenko, doctorante, Sorbonne Université, Paris

Jean-Marc Bonmatin, CNRS, Orléans

Jean-Noël Consales, Aix-Marseille Université

Christine Aubry, INRA, AgroParisTech, Paris

Anahita Grisoni, Université de Lyon

Christophe Bonneuil, CNRS, Paris

Vincent Bourdeau, Université de Besançon

Antoine Lagneau, Liège, Belgique

Sébastien Abramson, Sorbonne Université

Wenceslas Lizé, Université de Poitiers

Marie Buscatto, Université Paris 1

François Papy de France, Académie d'Agriculture

Sophie Guérard de Latour, Université Paris 1

Jean Eisenstaedt, Observatoire de Paris

Carlos LOBO, Collège International de Philosophie/Centre de Philosophie des Sciences de l'Université de Lisbonne

Christine Barats, Paris Descartes

Deléage Jean-Paul, revue Ecologie & Politique, professeur émérite

Damien Carrière, Paris 7 Diderot.

Auréile Knüfer, Université Paul-Valéry Montpellier

Philippe Lacour, Université fédérale de Brasilia / Collège International de Philosophie

Manon Laurent, Paris 7 Diderot

Jeanne Chauvel politiste, Sciences po Rennes

Victor Lefèvre, Université Paris 1

Ali Kebir, Université de Rennes 1.

Youna Tonnerre, Université Paris 7 et Université de Rennes 1

Eveline Manna, INSA Lyon

Jérôme Santolini, UPSaclay/CEA/CNRS

Sara Angeli Aguiton, CNRS/EHESS

Gilles Maréchal, ESO UMR 6590 Rennes

Christophe Baticle, , UPJV, Amiens

Dominique,Ottavi, Université Paris Nanterre

Christophe Letellier, Normandie Université, Rouen

Eva Deront, Grenoble-Alpes

Alix Levain, UMR 6308 AMURE, Plouzané

Lambert Dousson, École Nationale Supérieure d'Art de Dijon

Ninon Grangé, Université Paris 8

Vincent Verroust, Centre Alexandre-Koyré et Institut des humanités en médecine, Paris

Marc Delepouve, , CNAM/Université de Lille

Matthieu Meerpoel Droit, UC Lille

Claude Seureau, retraité, UPMC-Paris 6

Yannis Hausberg, doctorant, IRPhiL, Lyon

Sylvie Nony, UMR 7219, Paris-Diderot

Emilie Colin, Université de Lorraine, Nancy

Rémi Beau, philosophie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Hervé Ferrière, Université Bretagne Occidentale

Alain Minet, LCSP, Paris 7

Pierre-Yves Modicom, Bordeaux

Julien Delord, histoire et philosophie des sciences, Toulouse

Sezin Topçu, CEMS-Cnrs-Ehess Paris

Giovanni Prete, Université Paris 13

Alice Rouyer, LISST, Université Toulouse II

Julien Weisbein, Sciences-Po Toulouse

Guillaume Faburel, Université Lyon 2

Mélodie Faury, Strasbourg Université

Ewan Sonnic, EA 7465, Rennes

Catherine Adloff, LAPP, Université Savoie Mont Blanc

Aube Richebourg, Centre Georg Simmel, EHESS

Diana Martin de Argenta INSA Lyon

Guillaume Ollivier, INRA

Léo Coutellec, Université Paris-Sud

Florence Rudolf, Insa Strasbourg

Catherine Perron, Sciences Po-CERI, Paris

Guillaume Noblet, doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Paul Grassin, ATER, Université Paris 1

Jean-Philippe Neuville, INSA-Lyon

Baptiste Monsaingeon, Université Reims Champagne Ardenne

Alice de Charentenay, Paris 1

Jean-Luc Godet, Université d'Angers

Marie Cottrell, PR émérite, Université Paris 1

Marc Champesme, Université Paris 13

Amélie Lesenecal, doctorant, Université Paris 8

Marion Fourmeau, INSA-Lyon

François Valegeas, Université Paul-Valéry Montpellier 3

Pierre-Emmanuel Berche, Université de Rouen Normandie

Michel Henry, Université de Franche-Comté, IREM

Antoine Gallard, doctorant, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Marion Richez, docteur en philosophie Paris-Sorbonne IV, professeure agrégée dans le secondaire

Martine Jaubert, Université de Bordeaux-ESPE d'Aquitaine

Jean-Louis Tornatore, Université de Bourgogne

Philippe Enclos, Université de Lille

Benoit Ribon, Doctorant, Université de Strasbourg

Marie D'angelo, Sorbonne Université

Carine Goutaland, INSA Lyon

Pascal-Yan Sayegh, INSA Lyon

Ehsan Kayal, PostDoc, Station Biologique de Roscoff, CNRS

Michael Lowy, directeur de recherches émérite, CNRS

Marie Garrau, Université de Paris 1

Jean-Jacques Delfour, Université de Toulouse Capitole

Pablo Servigne, ingénieur agronome de Gembloux et docteur en sciences de l’Université libre de Bruxelles, chercheur in-terre-dépendant

Flaminia Paddeu, Université Paris 13 – PLEIADE

Kaduna-Eve Demailly, Université Paris 8 -Ladyss

Ségolène Darly, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

Jean-Louis Tornatore, Université de Bourgogne

Julien Milanesi, Université Toulouse 3

Julien Vastenaekels, doctorant, Université libre de Bruxelles

Belinda Cannone, Université de Caen

François Libois, INRA & Paris School of Economics

Stéphane Haber, Université Paris Nanterre

Jean-Claude Gens, Université de Dijon

Alain Grandjean, chercheur indépendant

Geneviève Fabry, Professeure, UCL Louvain

Anne-Marie Vuillemenot, Professeure, UCL Louvain

Pascale Vielle, Professeure UCLouvain-Fellow IEA de Nantes

Vincent Engel, Profeseur, UCL Louvain

Alfredo Gomez-Muller, Professeur émérite de l'Université de Tours

Marion Fresia, Université de Neuchâtel

Pierre-Joseph Laurent, UCL Louvain

François Massonnet, UCL Louvain

Gilles Marmasse, Université de Poitiers

Marie-Geneviève Pinsart, ULB Bruxelles

Philippe DeVillé, UCL Louvain

Isabelle Cassiers, UCL Louvain

Valérie Swaen, UCL Louvain

Johan Yans, Univesité de Namur

Hugues Poltier, Université de Lausanne

Ellen Hertz, Université de Neuchâtel

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+

Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

1€ pour 1 mois
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose d'un compte
Je me connecte
1€ Accès au Soir+
pendant 24h
Je me l'offre
Je suis abonné et
je souhaite bénéficier du Soir+
Je m'inscris
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct