Affaire Benalla: Philippe juge «incompréhensible» et «injuste» le rapport accablant du Sénat sur l’Elysée

©AFP
©AFP

Le Premier ministre Edouard Philippe a jugé jeudi «incompréhensibles et souvent injustes» les «recommandations ou formulations» de la commission du Sénat sur l’affaire Benalla concernant «des fonctionnaires qui travaillent auprès du président de la République».

«Je peux témoigner de ce que le Secrétaire général de l’Élysée (Alexis Kohler, NDLR) notamment est un grand serviteur de l’État», a souligné le Premier ministre dans une allocution sur le perron de Matignon, avant de préciser: «C’est la raison pour laquelle je ne saisis pas très bien la portée de ces remarques».

La commission d’enquête estime que la sécurité de l’Elysée a été mise en péril. Elle veut saisir la justice pour les faux témoignages prêtés à Alexandre Benalla et Vincent Crase. Mais aussi pour les auditions des proches du président. La justice n’a jamais été aussi proche du Palais.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct