Cinq présages d’une prolongation du nucléaire

L’option de prolonger le nucléaire revient souvent sur la table car elle est la moins coûteuse.
L’option de prolonger le nucléaire revient souvent sur la table car elle est la moins coûteuse. - Bruno DALIMONTE

C’est un débat qui tourne en rond… Faut-il – à nouveau – prolonger la durée de vie de nos centrales nucléaires ? A chaque campagne, cette question revient sur la table. Avec les mêmes interrogations. Comme si la politique énergétique belge faisait du sur place depuis des années.

Pourtant, la loi est claire : la fin du nucléaire est prévue à l’horizon 2025. Une loi votée en 2003 ! Mais 15 ans plus tard, on s’interroge toujours sur sa faisabilité. D’ailleurs, les trois réacteurs qui auraient dû fermer en 2015 ont été prolongés de dix ans. Aujourd’hui, plusieurs éléments laissent penser que le scénario de prolongation risque de se répéter.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct