L.U.C.A. Belge de souche, Italien en sous-couche et humain à la louche

Photo Leslie Artamonow.
Photo Leslie Artamonow.

Tout a commencé il y a quelques années. A la fin d’une représentation de son solo Cincali , retraçant l’histoire de son grand-père et d’autres mineurs italiens arrivés dans les charbonnages de Belgique, Hervé Guerrisi est abordé par un vieil homme qui s’est reconnu, avec émotion, dans ce récit. Après de chaleureux échanges, leur conversation bifurque vers le drame des migrants d’aujourd’hui et là, l’ancien immigré se targue de ce commentaire : «  Oui, mais ce n’est pas la même histoire : nous, on est venus avec des contrats alors qu’eux, aujourd’hui, ils viennent juste pour profiter.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Les spectacles à l'affiche
    • Backstage- Crédit Hichem Dahes

      Fiche Backstage Turbulences en coulisses

    • d-20191007-3WHP1Z_high

      Fiche Le chant des ruines Fenêtre sur un sombre futur

    • ef9f36_5150123e370743518fd8d903366414b0_mv2

      Fiche Phèdre! Un humour réjouissant

    • Carnage-SergeGutwirth22

      Fiche Carnage Génération désenchantée

    • greta

      «Kicks / Regard(s) sur la jeunesse»: danse Greta, danse!