Juncker et Soros, les cibles favorites de Viktor Orbán

L’affiche controversée s’en prend nommément à Jean-Claude Juncker et George Soros.
L’affiche controversée s’en prend nommément à Jean-Claude Juncker et George Soros. - D.R.

Depuis Budapest,

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct