Ces Belges qui cherchent à verdir l’e-commerce

Avec Hytchers, Jonas Douin a lancé le «
covoiturage de colis
» et pense se développer en jouant sur le secteur des renvois de marchandises.
Avec Hytchers, Jonas Douin a lancé le « covoiturage de colis » et pense se développer en jouant sur le secteur des renvois de marchandises. - Sylvain Piraux.

L’arrivée du géant chinois Alibaba, à l’horizon 2021, sur le tarmac liégeois, n’a pas fait que des heureux. Aux yeux de ses détracteurs, elle sanctuarise, d’une certaine manière, un nouveau mode de consommation, qui met une pression maximale sur les coûts et les délais et qui ne rougit pas de multiplier les trajets en camion pour les livraisons, parfois pour une seule transaction et donc une création de richesse finalement faible.

Le boom de l’e-commerce, justifient les autorités belges, est une réalité à laquelle notre pays ne va pas échapper, alors autant tenter de tirer son épingle du jeu.

En Belgique, certains acteurs de la logistique refusent toutefois de penser que l’e-commerce n’est qu’une fatalité polluante. Des solutions existent en fait déjà.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct