L’homme abattu devant un commissariat à Paris n’avait pas de complice

Bernard Cazeneuve devant le commissariat de la Goutte d’Or à Paris © Photo News
Bernard Cazeneuve devant le commissariat de la Goutte d’Or à Paris © Photo News

Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré dimanche que l’homme tué jeudi par la police après avoir tenté d’attaquer un commissariat à Paris n’avait «  pas de complices  ».

Interrogé lors du « Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Monde/iTÉLÉ » sur la possibilité qu’il ait eu des complices, il a répondu «  pas à ma connaissance  ».

«  J’appelle chacun  », notamment les médias, «  à la plus grande prudence  », a t-il ajouté concernant les dernières informations à propos de cet homme.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct